Close

Revue de presse RH novembre

par

Julie Leprohon

Revue de presse RH novembre
Au programme de ce mois de novembre : la réforme des retraites, la suppression des arrêts de travail délivrés en téléconsultation ou encore les nouvelles règles en cas d’abandon de poste.

 

Réforme de l’assurance chômage en cours

Après avoir été adopté le 12 octobre dernier en première lecture à l'Assemblée nationale, le texte a récemment été adopté en première lecture au Sénat
Le principe de ce projet devrait permettre au gouvernement de moduler par décret les conditions pour profiter de l'assurance chômage en fonction de la conjoncture.

> Plus d’informations

 

Réforme des retraites : quels avancements ?

La réforme des retraites se poursuit et devrait être adoptée pour mi-décembre.
Cette dernière sera basée sur 3 axes principaux : « l'emploi des seniors et usure professionnelle », « l'équité et justice sociale » et « l'équilibre des régimes ». Son application devrait commencer en été 2023.
Pour rappel, Emmanuel Macron a pour volonté de repousser l'âge légal de départ à la retraite à 64 voire 65 ans.

> Plus d’informations

 

Retraites complémentaires du privé : une revalorisation de 5,12 %

Une revalorisation des retraites Agirc et Arrco a été annoncée le 6 octobre dernier.
Au 1er novembre 2022,  la nouvelle valeur Agirc-Arrco passe de 1,2841 euros précédemment à 1,3498 euros .On compte aujourd’hui 1,7 millions d’entreprises qui cotisent aux retraites Agirc et Arrco.

> Pour en savoir + 

 

Un potentiel durcissement des règles d’indemnisation en cas d’abandon de poste

L’abandon de poste étant considéré comme perte involontaire de son emploi, donne accès au chômage ce qui est qualifié de faille par le ministre du travail, Olivier Dussopt. A moins que cet abandon soit fait pour des raison de sécurité, le gouvernement se dit favorable à un durcissement de ces règles d’indemnisation. Le 5 octobre l’amendement a été accepté, on peut y retrouver la déclaration suite : «  Le salarié qui a abandonné volontairement son poste et ne reprend pas le travail après avoir été mis en demeure à cette fin (…) est présumé démissionnaire.».

> Pour en savoir + 

 

Suppression du remboursements des arrêts de travail délivrés en téléconsultation

Pour lutter contre les fraudes sociales, le gouvernement souhaite arrêter de rembourser les arrêts maladies délivrés en téléconsultation (sauf pour le médecin traitant de votre salarié). En cas de maladie, les salariés devront obtenir un arrêt chez un médecin en présentiel si ce n’est pas leur médecin traitant. La sécurité sociale ne remboursera donc plus les rendez-vous médicaux en téléconsultation. Cette loi est prévue pour Juin 2023.

> Pour en savoir +

 

Une valorisation des taux par défaut du prélèvement à la source prévue pour 2023

Le projet de loi de finances prévoit une revalorisation de 5,4% du barème de l’impôt sur le revenu. Cette démarche entre dans les actions du gouvernement pour contrer cette inflation.

>Pour en savoir + 

 

Le saviez-vous ?

Les solutions pour remédier aux absences ou retards liés à une grève des transports.

Dans le cas d’un retard ou même d’une absence liée à une grève, le salarié ne commet pas une faute, il doit tout de même prévenir son employeur. Plusieurs solutions existent comme le télétravail ou le fait de poser un jour de congé ou un RTT ou encore d'organiser vous-même le transport de vos salariés.

> Plus d'informations

Julie Leprohon

par Julie Leprohon