Close

Back

Revue de presse RH novembre 2023

par

Julie Leprohon

Revue de presse RH novembre 2023

Ce mois-ci, nos experts ont rassemblé pour vous un concentré d'actualités sur les Ressources Humaines.
Au programme : un focus sur les salaires dans le secteur des RH, la dématérialisation des titres restaurant, le nouveau plafond de la sécurité sociale, les phénomènes dans le monde du travail et bien d'autres !    

 

 

SALAIRES

Salaire de la fonction RH

Le cabinet de recrutement Micheal Page vient de dévoiler sa dernière étude sur les salaires de la fonction RH.  Quels sont les métiers les plus rémunérateurs en Ressources Humaines ? L'étude se penche également sur les disparités régionales ou encore les métiers les plus recherchés du secteur.

Directeur des Ressources Humaines, Responsable SIRH ou encore Responsable paie : découvrez dès maintenant le classement !

> Voir le classement

 

 

 

AVANTAGES SOCIAUX 

Dématérialisation des titres restaurant avant 2026

Les titres-restaurants vont passer à un format entièrement dématérialisé d'ici fin 2025.

Cette transition annoncée par le gouvernement est motivée par la volonté de simplifier la gestion, de réduire les coûts administratifs et de faire face aux commissions élevées appliquées aux titres-restaurants en format papier.

> Lire la suite

 

 

Le plafond de la sécurité sociale : vers une augmentation de 5,4 % au 1er janvier 2024

À partir du 1er janvier 2024, le plafond mensuel de la Sécurité sociale devrait être fixé à 3 864 €. Cela représente une augmentation de 5,4 % par rapport à 2023, d'après les informations du Bulletin officiel de la Sécurité sociale (Boss).

Ce changement reflète l'évolution du salaire moyen conformément aux dispositions légales.

Le montant annuel du plafond de la Sécurité sociale pour 2024 devrait ainsi s'établir respectivement à 46 368 €, sous réserve de confirmation par arrêté.

> Plus d’infos

 

 

 

SANTE

Téléconsultation : fin de la prescription des arrêts de plus de 3 jours ?

Le saviez-vous ? le taux moyen d’absentéisme en France est de 6,70%

Dans ce contexte, le gouvernement répond aux enjeux financiers de la Sécurité sociale, confrontée à un déficit estimé à 8,8 milliards d'euros en 2023, avec des inquiétudes pour 2024, en proposant de limiter à 3 jours la durée des arrêts de travail prescrits par téléconsultation, sauf pour des cas spécifiques.

> Découvrir l’article

 

 

 

TENDANCES RH

Redonner du sens au travail : comprendre le phénomène du Brown-out

Le "brown-out," également connu sous le nom de "baisse de tension" au travail, est un concept qui gagne en importance dans le monde professionnel. Cette tendance reflète la perte de motivation des employés due à l'absurdité de leurs tâches. La perte de lien avec les véritables objectifs, et la pression des clients contribuent à ce malaise.

Les salariés cherchent à donner du sens à leur emploi en mettant l'accent sur la création personnelle, la liberté, et leurs expériences de vie.

Les managers jouent ici un rôle crucial pour restaurer le sens du travail.

>En savoir +

 

 

 

Nouveau phénomène : le loud quitting, symptôme d'un mal-être au travail

Loud quitting, conscious quitting, quiet quitting... Tous ces termes récents sont liés par un défi RH essentiel : l'engagement des collaborateurs.

Le loud quitting, en particulier, se manifeste comme un symptôme de l'insatisfaction au travail, où les travailleurs expriment ouvertement leur mécontentement. Découvrez ses implications et comment les entreprises peuvent agir pour rétablir l'engagement.

>Découvrir

 

 

 

RETRAITE

Retraites complémentaires : une revalorisation de 4,9 % prévue

À partir du 1er novembre 2023, une augmentation significative de 4,9 % des retraites complémentaires est prévue pour plus de 13 millions de retraités du secteur privé.

Cette mesure résulte d'un accord interprofessionnel entre l'Agirc-Arrco et les partenaires sociaux, , prenant également en compte la réforme des retraites et des ajustements importants pour le cumul emploi-retraite.

>Lire

 

 

 

CONGES PAYES

Quel pratique pour un congé au 1er novembre ?

Le 1er novembre peut coïncider avec les congés payés de certains salariés. Cependant, sa gestion dépend de la politique de l'entreprise. Si le 1er novembre est un jour férié chômé, il n’impacte pas les congés payés. Si les salariés travaillent ce jour-là, ils ne bénéficient généralement pas de majorations de salaire. Il est essentiel de se référer aux accords d'entreprise et à la convention collective en cas de règles spécifiques.

>En savoir +

 

 

Et pour ne manquer aucune actualité RH, abonnez-vous à notre newsletter !

 

 

Julie Leprohon

par Julie Leprohon